Précautions vis-à-vis de la transmission des “VRE” (Entérocoques Résistants à la Vancomycine)

VRE est l’abréviation de Entérocoques Résistants à la Vancomycine. Les entérocoques sont des bactéries à Gram positif. Ce sont principalement des microbes pui peuvent acquerir une résistance plasmidique à la vancomycine.

 

Mode de transmission ;

La transmission se fait par contact direct ou indirect par l’intermédiaire des mains et des surfaces contaminées. Le contact avec les liquides biologiques (matières fécales, urines…) constitue également un risque majeur de transmission. 

Les VRE peuvent survivre pendant plusieurs semaines, voire jusqu’à plusieurs mois, dans l’environnement. 

 

Effectuer un dépistage ? 

Qui ?  Tout patient qui est connu comme porteur ou ancien porteur de VRE
ou est transféré d’un autre hôpital belge ou étranger connu pour une haute prévalence de VRE.
ou a séjourné durant >12 heures dans une chambre avec un patient porteur de VRE.
Quand ?  Lors de l’admission,
ou en continu 1-2x/semaine lors d’une épidémie ou dans des unités à hauts risques.
Comment ?  Par frottis rectal

Les mesures de prévention ; 

  • Hospitalisation en chambre seule ; la porte de la chambre ne doit pas rester fermée.
  • Disposer en chambre le minimum de matériel nécessaire pour 24h (sanitaire, médical, soins) pour le patient uniquement et pas de réserve de matériel en chambre.
  • Mettre la signalisation adéquate de l’isolement sur la porte d’entrée du patient.
  • Une attention toute particulière doit être apportée à l’étape de nettoyage-désinfection du matériel proche du patient (matériel informatique, scopes, pompes, systèmes de perfusion, claviers, souris, etc.)

Pour TOUT le personnel entrant en contact direct avec un patient porteur de VRE :

      1. Application des précautions générales.
      2. Application des précautions de contact pour tout contact avec le patient ou son environnement (gants non stériles + blouse à longues manches à usage unique), puis friction des mains avec une solution hydro-alcoolique après le retrait des gants.
      3. Les transferts du patient se font de façon concertée (bonne communication des informations).

Ce sont habituellement les patients plus âgés, ceux qui restent longtemps à l’hôpital (plusieurs semaines), ceux qui sont les plus malades et ceux qui ont des lésions de la peau.

Pour les volontaires et bénévoles

Les volontaires et bénévoles ainsi que leur matériel (livres, jeux, etc.)
ne devraient pas pouvoir entrer en contact avec les patients porteurs ou infectés.

Le cas échéant, ils sont soumis aux mêmes règles que le personnel.

 

Pour le service de transport en interne et en externe des patients

  1. Application des précautions générales et des précautions de contact pour le brancardier et/ou les ambulanciers qui entre en contact direct avec le patient ou son environnement proche (aide pour installation au lit ou au fauteuil, sur la table d’examen,…)
  2. Désinfection des mains à la solution hydo-alcoolique avant contact avec le patient et après contact avec le patient et son environnement proche.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code